Kodomo no hi

Oui, en tant que fan de culture japonaise, ça aurait quand même été moche de ne pas faire un petit article sur « kodomo no hi ». Qu’est ce que c’est donc que ce truc me demanderez vous? Et bien, il s’agit d’une fête très populaire au japon, le 5e jour du 5e mois, est le jour des enfants, plus particulièrement des garçons (le jour consacré spécifiquement aux filles, le hina matsuri a lieu le 3e jour du 3e mois). En gros, c’est un jour férié durant lequel les enfants sont fêtés, se font chouchouter par les adultes, mangent des pâtisseries et endossent des costumes traditionnels. Le symbole de cette fête, c’est la carpe koi, elle est représentée sous la forme de « koi nobori » (littéralement : bannière carpe), il s’agit de carpes en tissu, qui se gonflent par le passage de l’air, accrochées un peu partout au japon, pour souhaiter bonheur et santé aux enfants.

 

koinobori1

 

Enregistrer

TEATAG

Bonjour, ce qu’il se passe en ce moment sur la blogosphère en matière de thé est plutôt amusant, tu cherches des copines (qui ont un blog, c’est mieux) qui sont accro au thé (sinon en fait ça n’a pas beaucoup de sens) et tu leur fais passer un interrogatoire musclé sur le pourquoi du comment de ta passion dévorante pour ce type de boisson.

Ça s’appelle le #teatag (sans le # c’est plus un tag), c’est une blogueuse dont le petit nom est Rose Chiffon qui l’a mis en place, et c’est mon amie Estelle qui m’a mise au défi de répondre à ces quelques questions.

 

Comment a commencé ton amour pour le thé ?

Je crois que je suis accro au thé depuis plus de 20 ans, pour la petite histoire, ma tante, prof de danse buvait du thé, beaucoup de thé, mon premier souvenir de thé, ce furent ses tasses en porcelaine anglaise fleurie très grandes, il y en avait toujours sur la petite table ronde à côté du grand miroir de sa salle de danse, je trouvais ça très élégant, forcément, j’ai tourné autour de cette tasse encore et encore, au début on me disait « le thé, ce n’est pas pour les enfants », j’ai néanmoins bu ma première tasse de thé quand je devais avoir 5 ans, et j’ai trouvé ça tellement délicieux! Du coup je suis passé du lait au chocolat au thé assez vite.

Ma consommation régulière de thé débute à la sixième (je devais avoir 10 ans et demi) et depuis je n’ai pas changé de boisson de prédilection.

 

tasseathé

Bien chaud ou glacé ?

Plutôt chaud, j’ai eu l’occasion de préparer du thé glacé, mais en fait j’aime moins, même en été, je préfère un bon thé chaud, je trouve cela plus désaltérant, ce qui j’imagine n’est pas bizarre si l’on considère que les touaregs boivent leur thé brulant en plein milieu du désert.

 

Tu es plutôt thé noir, vert, blanc, oolong, pu-erh ?

Mes thés de prédilection sont les thés noirs, verts, et blancs, j’ai bu quelques oolong, mais peut être pas assez pour avoir accroché, et je n’ai pas encore goûté au pu-erh.

Parle-moi de tes 3 thés préférés ! Et de celui que tu détestes !

C’est un peu difficile de sélectionner aussi peu de thés « préférés », l’étendue des choix étant si vaste, mais comme il faut choisir je dirais le thé « chocolat épice » de chez Kusmi tea, que je trouve terriblement gourmand et qui me fait plaisir de la première à la dernière gorgée.

Mon second choix se porterait sur du « earl grey goût russe » à savoir un thé earl grey à la bergamote, mais accompagné d’agrumes, en écorces, du citron ou de l’orange. Je trouve ce type de mélange très réconfortant.

Mon dernier choix se porterait sur le thé vert Genmaicha, un thé fort en bouche par l’action des grains de riz soufflés, que j’apprécie beaucoup et que je commande systématiquement en ce moment à chaque visite à mon salon de thé préféré .

 

Pour ce qui est d’un thé que je déteste, en fait je trouve que ce n’est pas très sympa de dire que je le déteste, mais plutôt que j’ai plus de mal à les apprécier, ce n’est pas un thé en particulier mais tout un type de thés, j’ai nommé les « rooibos ».

Bien entendu j’ai eu l’occasion d’en boire, mais je dois avouer très franchement que je n’ai pas pris beaucoup de plaisir à les boire, même à l’odeur, ça ne me parle pas tellement… Du coup je l’évite en général, les rooibos qui se trouvent dans ma « théinothèque » m’ont été soit donnés soit offerts.

 

S’il y a un moment thé dont tu ne peux pas te passer, ce serait lequel ?

Si le matin je n’ai pas mon thé, je mords….

Thé en vrac ou en sachets ?

Les deux! Il y a tellement de sorte de thés! La plupart des thés que je possède sont en vrac, en général j’utilise des filtres à thé pour les faire infuser (ou une siouper boule à thé dont je vous parle plus tard dans le questionnaire) MAIS je bois aussi des thés en sachets (oui, marks and spencer et clipper ont eu mon âme grâce à leur packaging trop jolis, et leur thé est tout à fait acceptable voire délicieux à mon goût).

Sucre, miel, citron, lait ? Tu pimpes ton thé ou jamais ?

Les puristes vont s’arracher les cheveux mais oui, je sucre mon thé, je mièle mon thé, je citronne mon thé, je lactifie mon thé (bon des fois je le bois nature aussi, mais le winnie l’ourson qui est en moi aime bien le goût sucré).

Dans le genre « pimp my tea », c’est juste pas avouable, mais parfois je me fais du chai latte avec pleiiiin de mousse de lait, de la cannelle en poudre, du sucre et de la chantilly (oui de la chantilly, mais que fait la police!!!?)

 

Quel est ton dernier craquage ?

Tout est de la faute d‘Estelle, je ne voulais pas…. je ne voulais pas, et pis euh, je l’ai acheté, mais c’est pas ma faute il y avait du chocolat dedans. C’était le coffret « trois thés chocolat » de Pâques de chez Lupicia Paris, oui je n’avais pas prévu d’achats compulsifs, mais forcément la dame m’a fait goûter le chocolat framboise et sniffer le biscuit gourmand (qui n’était pas dans le coffret mais il sentait tellement bon que je l’ai embarqué quand même, pas de jaloux non mais!) Sinon c’était des écheveaux de madelinetosh couleur holi festival et edison bulb (on avait dit qu’on causait pas de laine bougre de bourriquot!) Mais je me soigne (ou pas)

Tu nous montres ton accessoire de thé préféré ?

Je l’utilisais énormément, elle a perdu sa chaînette mais je l’aime toujours autant, mon yellow submarine.

yellowsubmarine

Il s’agit bien évidemment d’une boule à thé d’enfer, quand tu la mets dans ta théière tu te sens prise d’une grande euphorie et tu te mets à chanter la chanson des beatles (ou alors il n’y a que moi…), c’est un cadeau d’anniversaire que m’a fait ma sœur, connaissant mes goûts bien trempés pour les trucs amusants. Un de mes deuxième accessoires de thé préféré, et bien il est encore dans sa boîte, attendant bien sagement que j’ai un petit chez moi, il s’agit d’un mug officiel du mariage de William et Kate (oui je sais, c’est trop puissant! J’ai aussi une Elisabeth solaire qui fait coucou de la main si tu veux tout savoir cher lecteur).

Tu bois un thé en ce moment ? Lequel ?

En ce moment je bois le thé chocolat framboise de chez Lupicia, j’ai l’impression d’avoir un pim’s framboise dans ma tasse tous les matins, et ça je peux vous dire que ça vous donne la banane pour toute la journée (surtout quand tu t’enfiles 3 théières tous les matins).

Tu as une petite anecdote à nous raconter en rapport avec le thé ?

Ma tante qui m’a fait découvrir le thé faisait des spectacles de danse, avant lesquels il fallait préparer des centaines de costumes, la salle de danse se transformait en atelier de couture clandestin tous les week-end, la famille et les amies venaient donner un coup de main à leur manière (peindre les décors, assembler les costumes etc…), nous étions au minimum une quinzaine à travailler. En plus de faire la petite main, ma mission était de préparer le thé pour tout ce petit monde, c’était une période « thé vert » chez ma tante, j’ai donc appris à chronométrer à la seconde près l’infusion afin que le thé soit parfait pour la dégustation, ni trop léger, ni trop fort, ensuite j’allais servir tout ce petit monde avec mon petit plateau , j’avais l’impression d’être une geisha, c’était très amusant.

Une boutique à nous conseiller ?

Dammann frères Personnellement je vais toujours à celui de Bercy Village, une très belle sélection de thés, bien évidemment la possibilité de les sentir. Mes chouchous de chez dammann: coquelicot gourmand et charlotte au chocolat

Mariage frères Oui, oui, oui je sais, c’est connu, archi connu et archi bateau, mais j’aime beaucoup leur sélection de thés, j’ai eu la chance de faire des dégustations dans leurs salons de thé parisiens et j’ai toujours été ravie. Je vais en général dans la boutique rue du bourg tibourg dans le marais. Mes chouchous de chez mariage: Sakura blanc, marco polo, thé de l’opéra.

L’oisivethé salon de thé: Mais pourquoi elle vient nous causer d’un salon de thé celle la? Et bien parce que c’est un petit havre de paix dans l’agitation de paris, et que c’est mon QG. Chez l’oisivethé tu trouves: du thé, des petits gâteaux et de la LAINE, le tout dans une ambiance girly et divinement coocooning. Et si tu as adoré à la folie le thé que tu as dégusté, sois heureux jeune padawan parce qu’Aimee, Hiro, Sabrina ou Elena seront ravies de t’en vendre un sachet!

Mes chouchous des chez l’oisivethé: Madelinetosh, koigu Coquelicot gourmand, mélange des marquises, genmaicha, chai tea.

 

Merci pour votre attention mes chers petits lecteurs (et chères petites lectrices). Du coup, je me sens un peu embêtée parce que je ne connais pas assez de blogueuses pour taguer à nouveau quelqu’un, du coup je vous invite à vous auto-taguer et à me le faire savoir par un petit commentaire afin que je mette un lien direct vers votre blog.

 

À bientôt.

Enregistrer

Teindre sa laine

Bonjour, je vous avais déjà fait part de mes frasques de teinturlureuse dans un ancien article présentant les petits écheveaux que j’avais teint avec amour. Je me suis dit que vous aviez peut-être envie d’en faire aussi, du coup je me suis lancée dans une petite série d’explications des deux méthodes que j’utilise pour teindre ma laine, à savoir la méthode « kool-aid » et la méthode « acid dye »

 

tutokoolaid1

 

Une fois votre fibre teinte (vous observerez que la fibre absorbe absolument TOUTE la couleur, n’ayez pas peur si votre eau colorée se retrouve quasi transparente à la fin de l’opération, c’est normal) il faut la fixer, le kool-aid est « naturellement acide » (même si c’est comestible, si vous essayez de gouter à la poudre vos papilles gustatives en subiront les conséquences) du coup, il n’y a pas besoin d’ajouter d’élément « acide » (vinaigre blanc).

Il faut ensuite mettre la fibre dans un récipient passant au micro onde, et la laisser cuire entre 5 et 10 minutes à pleine puissance. Ensuite, vous rincez votre fibre (sans vous brûler les doigts, attention à vous) puis vous la faîtes sécher soigneusement. Il ne vous restera plus qu’à bobiner votre écheveau et à le tricoter/crocheter.

 

méthodeaciddye1

aciddye2

 

Une fois votre couleur imprégnée dans la fibre, il faut mettre cette dernière au micro-onde pendant environ 25 minutes, ajouter un petit peu de vinaigre blanc au fond de votre récipient (les vapeurs de vinaigres permettent à la couleur de bien être fixées). Une fois la cuisson terminée, rincez bien. Si jamais la couleur dégorge, offrez à votre fibre un autre bain de vinaigre (15/20 minutes) puis rincez, continuez l’opération jusqu’à ce que ça ne dégorge plus.

Pour travailler la teinture acid-dye, je vous conseille de mettre des gants, les pigments étant vraiment très puissants et plus toxiques que le kool-aid, destiné à l’alimentation (bref, ne mangez pas l’acid dye, sinon on sera obliger de procéder sur vous un lavage d’estomac et ni vous, ni moi n’aimerions que ça arrive :p ).

Étant plus « puissante », la méthode acid-dye permet de teindre quasiment tous types de fibres (oui oui vous pourrez teindre du coton et du lin avec, c’est fantastique).

 

20150415_125705

 

Une fois vos écheveaux secs, retortillonez-les (oui j’invente des verbes, essayez aussi, c’est amusant), et si vous le souhaitez créez leur de jolies étiquettes.

20150416_172243

Bonne patouille à tous et à toutes!

 

Enregistrer

LES PUCES DES COUTURIÈRES

Au vu de mon addiction intérêt pour les arts du fil en général, je suis très chanceuse d’habiter dans une ville qui organise des puces des couturières deux fois dans l’année (en général).

Les puces des couturières, mais qu’est ce donc? C’est comme une sorte de brocante de la couture: les gens vendent les tissus, laines, aiguilles et autres matériaux, il y a aussi des professionnels qui viennent présenter les produits de leurs boutiques.

L’ambiance y est conviviale, tu rencontres plein de monde et tu te fais des copines (du moins c’est ce qui est arrivé pour moi la dernière fois que j’y ai participé), tu discutes techniques, de ton addiction pour la laine, et autres trucs absolument très sérieux (ou pas).

Les puces des couturières dont je te parle auront lieu dimanche 19 Avril (oui donc dimanche de cette semaine) à Saint-Maur-des-fossés.

Si tu viens de Paris, ou toute autre partie de l’île de France, je te conseille de prendre le RER A, direction « Boissy Saint-léger » t’arrêter à la station « Saint-Maur-Créteil », puis prendre le bus 112 (direction « la Varenne Chennevières) et t’arrêter à la station « Adamville », la maison des associations se trouve sur la place.

Il s’agit d’une grande manifestation, victime de son succès, Nathalie (la chef-chef de cet événement) a du « repousser les murs ». Du coup il y aura 5 salles pleines de stands de passionné/es qui vous attendront avec impatience!

Pour ma part, je serais dans la salle « ROSE » avec de la laine, des petits coupons de tissu,  des magazines…,et mes écheveaux teints.

vignettepuces2

 

Enregistrer

Par les poils de ma barbe !

Vous ne l’avez certainement pas encore constaté mais si vous continuez à me suivre, vous découvrirez que je voue une sorte d’addiction à la laine et toutes les choses que l’on peut faire avec: crochet, tricot, pompons, tissage, j’ai déjà quasiment tout essayé, et j’ai tout adoré (c’est grave docteur?). Il y a très peu de temps, un peu moins de trois mois, j’ai décidé d’essayer de teindre ma laine moi même. Quelle drôle d’idée me direz vous? Une nouvelle addiction je vous répondrais. Teindre la laine c’est assez magique, tu expérimentes, tu tentes des choses, tu fais de la patouille ( ah, le retour à la maternelle…) et tu te retrouves avec des choses que tu trouves divinement sublime, parce qu’évidemment tu es très objective.

Aujourd’hui je me suis dit que ça pourrait être chouette de vous montrer certains de mes petits écheveaux, et même encore mieux, de vous en proposer à la vente pour que vous viviez à votre tour une histoire d’amour et de tricot passionnée et colorée!

Si vous êtes un peu curieux (oui mes petites dames, un grand nombre de garçons sont désormais tricoteurs, ils sortent même prendre l’apéro en gang!, et vous seriez surprise de voir combien ils sont doués, tout ça pour dire que j’accorde au masculin à cause de l’égalité des sexes face au tricot…) je vous propose de cliquer sur le petit bouton « Shop » tout la haut et de faire un petit tour, on ne sait jamais, vous pourriez trouver votre bonheur!

À bon entendeur, je vous dit à très vite! Bon week end à tous!

par-les-poils-de-ma-barbe

Enregistrer

GOURMANDISE VINTAGE

Vous allez finir par le découvrir, j’adore le papier, et j’ai une (très) légère addiction (internez-moi) pour le masking tape. Souvent je regarde mes rouleaux en me disant qu’ils sont décidément très très beaux, mais je n’ose pas forcément faire quelque chose avec.

C’était sans compter l’intervention de mon amoureux, qui avait récupéré il y a cela fort longtemps un livre de cuisine qui appartenait à sa grand mère. Selon lui il n’y avait plus rien à en faire car les pages s’arrachaient les unes après les autres, le dos et la couverture se faisaient la malle, bref, la feuille de papier faisait la révolution. J’ai sauvé ce livre d’une mise à la poubelle certaine. L’homme croît que j’ai le pouvoir de le remettre à neuf grâce à mes capacités de reliure… J’ai pour ma part décidé de lui réserver un autre sort.

Les recettes se sont transformées en papier à dessin! Je trouve charmant le fait que les marques du temps (et certainement des casseroles à proximité du bouquin si j’en crois quelques tâches au fil des pages) aient teinté le papier, lui donnant un caractère unique.

Et que dessiner sur des recettes si ce n’est des aliments?

Je commence la série avec des cupcakes, petit dessert que bien des filles aiment beaucoup tant ils sont mignons et girly mais détestent par la masse calorique contenue dans le frosting à la crème au beurre (aie aie aie). Du coup en dessin+collage, on garde le plaisir, mais on vire le gras. Fantastique non?

cupcake

Enregistrer

TROPIC’ANANAS

Flash Météo extraordinaire!
LE SOLEIL EST DE RETOUUUR (aujourd’hui du moins) – Nous attendons 35 degrés à l’ombre! Sortez vos paréos, on part à la plage!

(oui, j’aime bien rêvasser d’un soleil et d’un cocktail de fruit en écoutant le bruit des vagues, fermez les yeux pour voir, on y est dans 30 secondes)

IMG_20150312_032812

Enregistrer

KIWI théorie

 

Oui, très franchement entre nous, c’est quoi un kiwi?

Aujourd’hui on va tenter de répondre à cette question par des petits dessins.

Un kiwi, en règle général, pour le commun des êtres vivants, c’est ça:

Illustration au crayon de la barbichette représentant une tranche de fruit kiwi

Kiwi: Fruit qui pousse sur des lianes tellement emmêlées que quand tu tente de les cueillir sur l’arbre tu te tords dans tous les sens. Fruit à pulpe verte et à peau poilue, tu as déjà essayé de faire un câlin à un kiwi et tu as gardé plein de petits poils marrons sur tes mains. Enfin, fruit sucré et appétissant mais surtout tellement plein de vitamines que ta maman et ta mamie ont tenté de t’en faire manger par kilo-tonne (unité de mesure homologuée par la barbichette).

 

Pour d’autres personnes c’est ça:

illustration au crayon de couleur réalisé par la barbichette représentant un kiwi, petit oiseau aujourd'hui disparu

Kiwi: Petit oiseau vivant en Nouvelle Zélande, menacé d’extinction car on casse son habitat naturel (la petite bête vivrait dans des terriers, des troncs d’arbres ou dans des feuillages).

Ses plumes ressemblent à des poils, du coup cet oiseau ressemble à une petite balle poilue, ce qui le rend évidemment trop mignon.

C’est un oiseau qui est triste car par ses mini-mini-mini ailes, il ne peut pas voler, du coup toutes les autres bestioles des alentours tentent de s’en faire un casse croûte, ce qui n’est pas facile à vivre tous les jours!

Le kiwi n’est généralement pas rose, mais j’avais envie.

 

Et la définition de la barbichette:

« Kiwi: truc rond et poilu »

 

1 2 3