MERVEILLEUX MUSÉE GHIBLI

J’ai eu la grande chance de réussir à obtenir des billets pour le musée Ghibli avant mon départ au Japon, pour cela, j’ai cherché à acheter les billets dès le jour ou j’ai acheté mes billets d’avion, il est assez difficile d’obtenir des billets pour ce musée, les places partant vraiment très vite.

Le musée se trouve dans la ville de Mitaka, à l’Est de Tokyo, nous avions une très jolie balade en perspective.

Pour se rendre à Mitaka, nous sommes passés par Nakano, je crois qu’il s’agit de la dernière station de Tokyo « intramuros » , je voulais tout de suite prendre le train pour Mikata, de peur de rater l’heure pour le musée, mais mon homme en a décidé autrement, j’ai boudé 5 minutes avant de me rendre compte qu’il avait vraiment eu raison de vouloir se balader dans ce quartier…

IMG_20160429_123330 IMG_20160429_123429 IMG_20160429_123655

Ce quartier était une petite merveille, j’ai pu me délecter de carpes koi en tissu virevoltant au dessus de ma tête, des petites échoppes pour manger, pour boire, un centre commercial plein de petites choses désirables, nous avons décidé de refaire une halte shopping dans ce quartier après notre visite du musée. Nous avons acheté un petit bento (grâce auquel j’ai découvert les inarizushi) et nous sommes partis pour Mitaka

Mitata est la banlieue proche de Tokyo, à moins d’une demi-heure de Shinjuku environ, mais elle offre un dépaysement assez important, bien entendu, les élements modernes du Japon y sont bel et bien présents, mais une atmosphère de calme y règne néanmoins, des petites maisons de la végétation, que nous avons découvert grâce au bus magique qui nous a emmené au musée.

IMG_20160429_132412

Pour commencer, l’arrêt de bus te met la banane, du coup tu attends que Totoro arrive…

IMG_20160429_132836

c’était finalement un bus normal, vous noterez néanmoins l’effort de décoration non négligeable de la ville pour rendre ce bus super attractif, j’ai beaucoup aimé personnellement, j’ai pris le bus des noireaudes <3

IMG_20160429_133718

Avez-vous déja vu un musée si joli? c’était une petite parenthèse enchantée, les photos dans le musée sons néanmoins interdites du coup pas de photos de l’intérieur (sauf des toilettes, je n’ai pas pu résister…). Ce musée est constitué de trois étages avec une exposition temporaire au deuxième étage, tout est recouvert de bois, un ascenseur en fer forgé, un vrai petit bijou, des accès au jardin, en fait on dirait une maison de vacances de laquelle on ne souhaiterait pas s’en aller, les billets sont constitués d’un morceau de pellicule, ça fait un très joli souvenir, l’atelier de myazaki a été reconstitué, il y avait tant de beau matériel de dessin que j’ai du me faire violence pour ne pas toucher ramener dans mon sac le décors.

Il y avait une petite buvette avec des glaces (la glace au lait a vraiment le goût de lait, c’est une saveur que je n’ai jamais appréhendé en Europe, même la glace fior di latte en Italie a un goût plus proche de celui de la crème) et toujours ce jardin assez merveilleux dans lequel on a envie de rester,(si je m’étais écoutée, j’aurais soit tricoté, soit dessiné dans ce jardin, mais j’ai préféré m’en mettre plein les yeux).

IMG_20160429_134959

IMG_20160429_144511

Avez-vous déja vu des lavabos de toilettes aussi adorables (et aussi propres surtout), je suis littéralement tombée sous le charme, et fait très amusant, dans tous les toilettes ou je suis allée à Tokyo, toilettes de restaurant, ou toilettes publiques, il y avait systématiquement un petit bouquet de fleur ou une jolie plante à côté du lavabo, j’ai trouvé cette idée géniale (mais je pense qu’en France les petits bouquets auraient vite fait d’être volés… dommage)

Au dernier étage il y avait un immense chatbus (pour ceux qui ont vu Totoro), réservé aux enfants qui l’escaladaient et lui sautaient dessus, ça semblait plutôt très divertissant (mais j’étais trop grande pour y aller…) d’ailleurs nous avons vu énormément de petites familles japonaises lors de notre visite, les petits enfants sont terriblement craquants avec leurs petites voix aiguës.

 

IMG_20160429_145349

A la fin de notre visite au musée nous avons fait la queue pour prendre le bus (parce que oui, au japon quand un bus arrive, on monte de manière civilisée, les uns après les autres, le premier arriver monte en premier, pas comme en France ou quand le bus arrive on a l’impression que si tu ne bouscules pas la personne à côté de toi afin de monter plus vite, tu es en danger de mort…)

Et nous avons profité de la petite balade à travers les quartiers résidentiels de Mitaka avant d’arriver de nouveau à la gare, j’en ai profité pour visiter une papeterie (il y en a beaucoup au Japon, pour mon plus grand plaisir) après des achats compulsifs de masking tape, nous sommes retournés à Nakano.

IMG_20160429_163922

IMG_20160429_155058

nous avons rigolé quand nous avons découvert « le petit paris », évidemment, il n’avait rien de parisien, une partie du petit centre commercial de Nakano, avec des vendeurs alimentaires.

IMG_20160429_162500

Mon chaton a gouté à ses premiers takoyaki, et s’est ébouillanté la langue, ma mère m’a demandé si c’était des profiteroles en voyant la photo et moi j’ai regardé les gens qui se délectaient de ces petites boulettes dans cette mini izakaya (oui je n’aime ni le poisson, ni les fruits de mer, heureusement le Japon regorgeait de surprises culinaires).

IMG_20160429_162221

IMG_0442

j’ai évidemment fait ma photo « vertices unite Tokyo style » pour les tricopines et Stephen West, puis nous avons pris le métro pour retourner à l’appart.

 

Il y avait une correspondance à Kudanshita pour retourner à notre logement, nous avons donc décidé de sortir de la station et de découvrir à l’aveuglette ce quartier, et c’était bien!

IMG_20160429_180239

IMG_20160429_172214

IMG_20160429_171800

Nous avons découvert que Kudanshita était le quartier des librairies, spécialisé dans les vieux livres, de nombreuses boutiques (assez petites) dans lesquels étaient entassés des milliers de bouquins, vieillis par le temps mais très peu abimés .

Nous avons décidé de prendre un goûter avant de rentrer

IMG_20160429_174833

les cafés sont vraiment très agréables, les serveuses et serveurs sont aux petits soins, ils t’apportent un panier de manière à ne pas être gêné par ton sac et tes achats,

Suite au prochain épisode …

Akihabara, electric city

Notre deuxième jour au Japon fut le seul et l’unique jour de pluie de notre voyage, à l’époque toujours jetlagués, nous avons grandement hésité à sortir, puis on s’est souvenu qu’on avait quand même fait 14000 kilomètres et que ça n’était certainement pas pour rester enfermés dans notre petit appartement douillet. Nous avons néanmoins décidé de ne pas aller trop loin, notre choix s’est porté sur Akihabaraakihabara sous la pluie

La pluie au Japon, ce n’est pas un problème, en France quand il pleut, c’est cracra, les transports sont infâmes et glissent, ton parapluie mouillé met de l’eau partout. Au Japon, tu peux acheter un très grand parapluie moyennant 500 yens, dans les transports, les agents d’entretien sont sur le qui-vive pour enlever l’eau par terre et t’évitent ainsi de tomber, et à l’entrée des magasins il y a des distributeurs de longs sacs dans lesquels ranger ton parapluie afin qu’il ne mouille pas partout par terre, bref, ils sont encore une fois super malins, de plus ce n’est pas grand chose comme service, mais la différence entre l’organisation française et japonaise est un débat qui nécessiterait je ne sais combien d’articles, du coup, nous allons nous re-focaliser sur la visite du quartier (dans lequel nous aurons été au minimum 3 fois durant notre séjour).

 

La première curiosité, ce sont les gatchapon: ce sont les fameux distributeurs de boules avec un petit cadeau mystère à l’intérieur, forcément, chaque distributeur a des objets spécifiques, mon préféré a été celui du distributeur de petites culottes pour bouteilles (et puis celui des bananes perruches…)

bottle pantie1

bottle pantie 2

Oui, je sais, je sais, ça ne sert absolument à rien, ça rend donc la chose complètement indispensable…

L’arrêt Akihabara est une grande station, on a aperçu des shinkansen, la yamanote line y passe, ainsi que plusieurs autres lignes de métro, celle qui desservait l’appartement s’arrêtait un peu plus loin, mais Akihabara était à 10 minutes à pieds maximum, ce qui nous a permis de visiter un peu.

IMG_20160428_181001

akihabara

akihabara3

On a croisé un  van fraise !

akihabara van fraise

Je crois que le monsieur sur l’affiche nous souhaitait la bienvenue

IMG_20160428_154554

On a visité des salles d’arcades, le monsieur était très très très concentré

videogames

arcade

IMG_20160428_152654

et à tous les étages, des distributeurs de trucs et de machins impossibles à attraper à cause des pinces….

 

Et le truc à Akihabara, c’est qu’il y a plein plein pleiiiiin de bars à maids, les petites nénettes elles sont habillées en soubrettes devant le bâtiment ou est hébergé leur café, elles proposent des tas de glaces parfaitement adorables, mais, pour entrer, si j’ai tout compris, tu dois aussi payer un forfais pour passer un peu de temps avec une des hôtesses, et du coup, ça fait tripler, ta note, nous n’avons donc pas testé ce type d’établissement, parce que définitivement, je n’avais rien à dire à ces petites pépées déguisées, par contre j’aurais bien mangé un cute animal parfait.

icecream

Suite au prochain épisode…

Shinjuku

Tu y crois toi? la nana est revenue de son voyage il y a presque 3 mois et c’est seulement MAINTENANT qu’elle balance des photos… (je ne suis pas assidue, pardon pardon pardon pardon, gomenasai…)

Notre première balade a eu lieu a Shinjuku (oui tant qu’à faire on commence avec la plus grande station de métro du monde….)

Nous étions plutôt méchamment jetlagués, mais avions l’esprit aventureux. Nous avons commencé par chercher quelque chose à nous mettre sous la dent

IMG_0398 IMG_0400

Comme vous pouvez l’imaginer, je ne savais pas ou donner de la tête, du coup j’ai tout photographié, je voulais savourer un maximum et m’imprégner de toute cette atmosphère, tellement différente de celle occidentale.IMG_0401 IMG_0402 IMG_0403 IMG_0405 IMG_0407 IMG_0408

Oui, je vous avais dit que c’était différent de chez nous, nous avons eu l’honneur de croiser une affiche pour le film Hentai Kamen devant un cinoche Tokyoïte, autant vous dire qu’on a bien rigolé (mais nous n’avons pas poussé le vice jusqu’à aller le voir).

IMG_0410

Et puis nous avons eu besoin d’un peu de vert, Tokyo est une immense métropole très très urbaine, heureusement, de grands jardins sont implantés aux quatres coins de la ville comme autant de « poumons verts » permettant aux promeneurs comme aux locaux de « faire une pause »

Nous avons beaucoup apprécié le grand jardin de Shinjuku (l’entrée est payante, mais très peu chère et c’est vraiment une très jolie balade à faire)

IMG_0411 IMG_0413 IMG_0417

IMG_20160427_152304

Au Japon c’est bien simple, il doit y avoir un distributeur de boissons tous les 50 mètres, à priori ces derniers peuvent te servir ta boisson froide ou chaude, et aucun des thés proposés dans les distributeurs ne sont sucrés (la grimace de l’amoureux goûtant à son thé valait tout l’or du monde). Pour ma part, j’ai trouvé ces thés plutôt désaltérants.

IMG_20160427_152736 IMG_0420 IMG_0422

La découverte graphique du jour: les signalétiques japonaises, il y a des mascottes PARTOUT, et comme nous sommes dans le pays du kawai, elles sont fatalement mignonnes comme tout (j’ai adoré le petit wagon du métro)

IMG_20160427_153525

IMG_20160427_180621

Après cette folle journée (nous avons mis au moins une heure à trouver le quai pour rentrer à notre location, du coup on a pris un autre métro avec une correspondance, je vous aavais dit que Shinjuku était la plus grande station de métro du monde? :p)

 

Notre location se trouvait à Funabori, à l’Est de Tokyo, c’était calme et résidentiel (et personne ne parlait anglais)  j’ai trouvé ce quartier vraiment coquet et reposant.

IMG_20160426_125211 IMG_20160426_125221

Et la cerise sur le gâteau , le soir nous avons été manger dans un petit boui-boui, tenu par une petite mamie qui devait avoir au bas mot 85 ans, elle était trop mignonne, ne parlait pas un pète d’anglais, mais on a quand même réussi à s’en sortir et surtout, on a mangé un katsudon à tomber par terre 🙂

IMG_20160427_193243

Suite au prochain épisode …

Aller au Japon: le voyage

IMG_20160426_091330

Les copains, le Japon ça fait rêver, vraiment, c’est un voyage que j’ai envie de faire depuis au moins 10 ans, mais la après les 13 heures d’avion, l’escale et le fait que je n’ai pas réussi à dormir UNE SEULE MINUTE font de moi actuellement un petit être stressé à fleur de peau.

Je vous raconte du coup, sinon c’est pas drôle.

Mon voyage s’est déroulé en deux temps: un aller Paris-Helsinki, une escale de deux heures et demie puis un Helsinki Tokyo. Mon voyage a été opéré par Finnair, ce que je trouve un peu étrange car j’avais acheté mes billets sur le site de japan airlines, il doit y avoir un partenariat entre les deux entreprises.

Chers copains, je suis le parfait exemple à ne pas suivre, quand je pars en voyage je suis tellement stressée que je n’arrive pas à dormir convenablement la veille du départ… Si tu comptes bien, ça fait donc deux jours ou presque que je n’ai pas dormi (sachant que d’habitude je dors minimum 8h par nuit… petite marmotte).

La bonne surprise de finnair, c’est l design de leurs gobelets à thé, je ne sais pas si tu connais marimekko, mais je trouve son design frais et sympathique.

IMG_0378

L’arrivée à Helsinki aussi j’ai trouvé ça très très charmant, cet aeroport est … dans la forêt, oui, cet aeroport est entouré d’arbres (et certainement de farfadets du coup)…

 

IMG_0379

Vue d’exception sur la forêt du hublot, photo prise à l’arrache parce que forcément, l’avion était en mouvement.

Le paramètre que je n’avais pas pris en compte avec la finlande, c’était les mumins, c’est tellement mignon ces trucs. et ils sont partout!!

IMG_0384

 

IMG_20160425_154353

On a ensuite pris un gros avion pour Tokyo.

J’ai failli m’endormir mais ils nous ont servi un repas #epicfail numéro 1 pour ma dose de sommeil.

IMG_0388

Je pense que le pire fail a été le petit déjeuner ce matin, des pancakes salés avec des saucisses noyés dans une sorte de sauce,  à 6heures, heure locale, soit beaucoup d’heures de dodo en retard…autant vous dire que j’en ai pas voulu…

Par contre je suis vraiment contente parce que j’ai réussi à nous emmener au air bnb que nous avions résevé sans embuche et même avec une certaine aisance dans les transports nippons que je découvrais pour la première fois de ma vie..

IMG_20160426_091330

Nous avons fait un petit tour du quartier, mais je ne tenais plus sur mes jambes. Sylvain a réussi à s’endormir pour récupérer un peu. Moi pas du tout.

Il est actuellement 18h30 heure locale, je pense que nous allons tenter d’essayer de trouver quelque chose à nous mettre sous la dent histoire de commencer à se caler au rythme local (parce qu’en vrai, on a pas faim du tout).

Pour le moment, je n’ai pas encore pu apprécier quoi que ce soit, c’est dépaysant, c’est loin, je le savais, mais on est jamais vraiment prêts pour ce type d’aventure.

Suite au prochain épisode.

 

Friday mood

J’aime beaucoup le thé, vraiment beaucoup, et cette publicité représente plutôt bien mon état d’esprit lorsque je me sers une tasse.

Je ne suis pas une grande amatrice des thés lipton, mais je tiens à souligner qu’en terme de communication ils sont plutôt très forts.

J’aime tout dans cette pub: l’esprit girly,la musique, les références à Alice au pays des merveilles, les jupes qui tournent, la lecture, l’ambiance cosy. il ne manque qu’un tricot pour en faire la publicité parfaite.

 

Bon week-end à tous 🙂

On avait dit que c’était jusque fin janvier…

Un retour bien tardif, je vous l’accorde, un certain nombre d’événements se sont passés dans ma vie, le premier et le plus important , impliquant une absence très forte de ce blog étant le fait que j’ai repris mes études en alternance, le rythme étant très soutenu, j’ai l’impression de ne plus avoir de temps pour le reste: ma production tricotée, cousue et dessinée en a pris un sacré coup. De plus, mon amoureux a acheté un petit nid, mais pour le rendre douillet, je consacre quasi tous mes week-end au bricolage (décollage de papier peint et autres joyeusetés…)

Néanmoins, je reste quelqu’un de créatif, et je n’ai pas pu me résoudre à ne rien faire pour ce début d’année. J’ai donc pris la décision de quand même réaliser des petites cartes de vœux pour 2016. Toutes fait main, donc possible à réaliser à la dernière minute pour un envoi in-extremis la dernière semaine de janvier.

articlecartedevoeu1articlecartedevoeu2

Une carte-objet, comme une surprise, à garder précieusement pour se mettre du baume au cœur les jours plus difficiles.

Je vous souhaite une très bonne année à tous, j’espère que vous réaliserez vos rêves, passerez de belles journées, sourirez, verrez de belles choses….

La Barbichette

 

LUCIE BOUBOU

Bonjour tout le monde, aujourd’hui on va causer un peu de couture.

Tout d’abord, il faut savoir que je me considère comme une dinde aux marrons de la couture, mais je me soigne! J’ai intégré en septembre une réunion secrète répondant au nom de « café-couture » , j’y ai rencontré des nénettes ULTRA-BALÈZES en couture (oui, ce fut très impressionnant pour la dinde aux marrons) mais, elles m’ont fait comprendre qu’avec un peu de patience et quelques cheveux arrachés en moins la couture, c’était à la portée de tout le monde, d’ailleurs depuis que je les fréquente, j’ai cousu un haut à manches longues et une robe, et je perds la tête en voyant de nouveaux patrons plus jolis les uns que les autres, mon armoire à tissus a triplé de volume, et j’entreprends d’acheter une surjeteuse, bref, je suis contaminée…

Au cours de mes pérégrinations dans les méandres de l’internet pour les cousettes, j’ai découvert plusieurs marques de patrons, crées par des petites frenchies (cocorico!), et aujourd’hui je vous cause de LUCIE.

lucie

Lucie est un patron de robe proposé par « république du chiffon »

Lucie, c’est un peu une promesse, celle de la plage, de l’été, d’un diabolo cerise avec plein de glaçons dans le jardin, bref,je suis tombée raide dingue de ce patron et je me suis dit « ma fille, il t’en faut 37 pour cet été », oui, j’ai acheté le patron en janvier, non, ça ne va pas mieux…

Du coup, il me fallait du tissu à tomber par terre pour réaliser cette petite chose, et c’est la que ma tricopine Bintou est intervenue bien malgré elle. Bintou, c’est un peu un de mes gourous au tricot, elle est gentille comme un chou à la crème, très humble malgré le fait qu’elle nous ponde des merveilles toutes plus fantastique les unes que les autres, et tricote à une vitesse supersonique (à l’oisivethé nous soupçonnons qu’elle ai des implants du superhéros flash dans les doigts, mais ça chut, il ne faut pas le dire).

Tout ça pour dire que Bontou a créé un modèle de châle nommé « château rouge » en référence au quartier de Paris, son ambiance, et ses boutiques de wax…

Du coup évidemment, ma cervelle a littéralement grillé, ma première lucie serait en wax ou ne serait pas. Me voila donc partie en vadrouille à château-rouge (oui la première fois j’avais essayé en descendant à château d’eau, c’est sur la même ligne de métro mais ma quête de wax a pas été terrible, heureusement qu’il y avait la petite boutique de laine d’Enrico pour me remonter le moral => DINDE AUX MARRONS POWER ) et j’ai eu beaucoup de difficultés à choisir et à ne pas tout acheter j’ai donc choisi deux coupons de type fantastiques, un avec du rose (comment ça du rose, on savait pas que tu aimais le rose toi) et un second un peu plus wild,pour être la plus belle de la jungle.

20150610_135425

Puis vint le temps ou on grince les dents et ou on coupe le tissu, j’ai respiré très fort et j’ai finalement osé, et en fait c’était que du bonheur, lucie est composée de 4 pièces à assembler, puis de bandes de propreté pour les finitions.

20150615_220800

Bien entendu maintenant je suis très sage et j’ai surfilé touuuuus les morceaux de ma robe, puis je l’ai assemblée. Pas de fermeture éclair, pas de pinces, 4 morceaux, un jour je sais que je pourrais, si je veux la refaire en moins de 3 heures, du coup c’est vraiment un projet génial et valorisant, car facile et court à réaliser.

Et voici sous vos yeux ébahis ma Lucie-boubou rose!

20150624_175852

(je me prends pour Stephen West, je prends des photos devant l’oisivethé

20150624_175931 2

Porter une lucie boubou peut avoir des effets secondaires, comme par exemple te transformer en une fabuleuse licorne, vous ne direz pas que l’on ne vous a pas prévenu.

20150624_180213

Avec Lucie tu peux aussi te prendre pour une top modèle sur le rebord d’un muret dans un parc, même si tu pèses trouze millions de kilos.

20150624_180228

Puis faire un remake de « singing in the rain » sous les yeux des petits enfants qui t’observent et qui ont un regard de type « mais qu’est ce qu’elle fait la dame? elle fait des bêtises »

Oui, quand on est grand, on fait des bêtises, quand on est grande on peut se coudre une robe rose trop jolie, puis penser à en coudre d’autres parce qu’en fait en plus d’être simple à réaliser, elle est aussi très confortable à porter.

Si vous hésitiez ou vous aviez peur, je crois que je ne peux que vous conseiller de vous jeter à l’eau.

 

À bientôt!

 

EARL GREY CAKE

Je suis quelqu’un de très gourmand, j’aime beaucoup deux choses: le thé, et les gâteaux, du coup la recette que je vais vous proposer est parfaitement géniale, car elle allie les deux.

Je vous propose de commencer en réunissant ces quelques ingrédients

IMG

Ensuite tu peux préchauffer ton four,  on va dire 180° (ou thermostat 6, oui oui, je pense à tout le monde, nous n’avons pas tous un four qui indique la température ).

Fendre la gousse de vanille en deux,mettre la crème dans une casserole, puis la vanille dans la crème, porter à ébullition (tout tout tout doucement, on n’a pas envie que ça colle au fond de la casserole), touiller amoureusement avec une spatule en bois.

Pour la prochaine étape, nous allons faire appel à l’animal plein de force qui sommeille en toi, tu as le choix, soit tu as un mortier et un pilon, soit tu as un super rouleau à pâtisserie, le concept est simple: tu ouvres les deux sachets de thé, et tu écrabouilles ça tel un spartiate en guerre jusqu’à ce que le thé soit transformé en poudre.

Après tu vas faire souffrir le beurre, tout doucement, au micro-onde, ou dans une casserole, tu le fais fondre.

C’est parti pour la grande cuisine! On s’équipe: un saladier, la spatule en bois, de l’amour et un tablier en option si tu es super maladroit(e). Tu verseras dans le saladier, le beurre fondu, puis le sucre, mélanger, ajouter les œufs. UN PAR UN. Bien mélanger entre chaque œuf. Ensuite le thé en poudre, et la farine mélangée à la levure (et on touille, on touille, on touille mon capitaine).

Retrouver la casserole avec la crème au milieu de tout ce bazar, retirer délicatement la gousse de vanille (et tous les petits bouts de gousse de vanille qui auraient échappé à ta vigilance). Verser la crème avec tous les ingrédients, et touiller passionnément, comme si tu étais déjà amoureux(se) du gâteau.

Tu devrais obtenir une pâte lisse (qui sent très bon, et je te vois venir, on ne mange pas la pâte à gâteau direct à la cuillère!)

Prends un moule à cake et beurre le, ce serait quand même tellement dommage que le gâteau reste collé (sinon dans le commerce ils se sont mis à vendre des petits moules à cake en carton, et c’est génial, surtout si tu emmène ton gâteau chez des ami(e)s, tu n’as pas le stress d’oublier le moule).

C’est parti pour une bonne séance de bronzage. Au moins 45 minutes, sauf si le moule est petit. En fait, pour savoir si la bête est cuite, il faut observer la belle croûte en surface et planter la pointe d’un couteau dans la bête, (si tu ne veux pas avoir une scarification de l’enfer sur ton gâteau, tu peux aussi utiliser un cure-dent, c’est plus discret pour le rendu final du gâteau) la pointe du couteau/cure-dent doit ressortir sèche.

IMG_20150313_123132

Possibilités de dégustation pour ce gâteau: avec un bon thé (bon d’accord, c’est trop facile), un chocolat chaud, ou une boule de glace.

IMG_20150313_122931

IMG_20150313_123036

Je dédie cette recette à ma copine Estelle, cette grande accro au thé et espère qu’elle vous plaira beaucoup, je serais très curieuse d’avoir vos retours si vous testez la recette.

Bon appétit!

 

 

 

 

1 2 3